Défiscaliser et gérer ses dépenses : comment faire ?

Suivez le guide !

L’article a été rédigé par un professionnel expérimenté en investissement immobilier. Investilok apporte une attention particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

1. Dépenses : n’oubliez rien ! 

Une des choses primordiales et loin d’être compliquée est le calcul de votre fortune et de vos futures dépenses. Vous le savez, il vous faut avant tout anticiper : vous avez pris en compte tous les chiffres.

Dépenses, emprunt, travaux, mensualités, fiscalité, copropriété,… aucun de ces mots ne doit vous échapper. Lorsque l’on commence ses calculs, on pense bien sûr et en premier lieu aux bénéfices, puisque ce sont eux qui nous poussent à se lancer dans l’immobilier.

Mais l’appât du gain nous rend parfois aveugle alors qu’il ne faut rien oublier ! Le calcul de vos bénéfices ne prend pas seulement en compte les loyers perçus et les mensualités de votre emprunt. Il y a quelques dépenses intermédiaires à ne surtout pas oublier.

Certaines charges doivent être payées par vous mais sachez que d’autres sont destinées à votre locataire. Il va de soi que vous devez savoir quelles sont les charges dont vous êtes responsables ou pas afin de calculer minutieusement vos dépenses futures et ainsi anticiper parfaitement les flux de votre compte en banque. 

Comment gérer ses dépenses ?
Comment savoir gérer son argent ?

Des dépenses vites oubliées : projetez-vous plus loin que la fin du mois et pensez en terme d’années. Investir vous demandera de payer des impôts, des taxes, des frais de copropriétés et toutes sortes de petites et grandes sommes qu’il ne faut pas laisser de côté.

Une fois tous ces facteurs regroupés et assumés, vous pouvez calculer vos revenus et ce que vous devez dépenser. Ces facteurs sont les suivants :

  • La mensualité de l’emprunt,
  • Charges liées à la copropriété pour l’entretien des parties communes,
  • Les frais de gestion en agence si vous avez délégué certaines taches,
  • La taxe foncière,
  • L’assurance propriétaire non locataire (PNO).

Découvrez aussi ici la fiscalité en rapport avec la SCPI ou celle en rapport avec le statut LMNP.

2. Défiscaliser ? Oui, mais pas que

L’immobilier est un domaine qui rapporte de l’argent, mais la prise en compte des risques n’est pas à négliger.Il ne s’agit pas d’un investissement à prendre à la légère, il vous demandera : temps, connaissances, réflexions et patience.

Acheter et louer un logement dans le seul but de défiscaliser, est-ce une bonne idée ?

La défiscalisation ne doit pas être votre unique motivation. Nous avons justement vu précédemment les notions de passif et d’actif, et le passif ne doit pas être sous-estimé.

Qu'est-ce que la défiscalisation ?
Acheter uniquement pour défiscaliser ?

Ne perdez pas de vue que la défiscalisation sert les intérêts de l’État afin de proposer plus de logements, de faire fonctionner l’économie ou encore créer de l’emploi grâce aux travaux. Un investissement immobilier est aussi un investissement personnel.

Vous allez jouer avec votre argent, mais pas réellement dans son sens premier, à moins que vous en ayez vraiment beaucoup.  Le but premier est bien souvent de vous constituer un patrimoine, vous bâtir une retraite, assurer l’avenir de vos enfants.

Pour ce faire, nos experts vous conseillent de bien poser les chiffres afin de vérifier les rentabilités annoncées par les promoteurs immobiliers. Au sein de notre Club privé, nous vous proposons des modèles de tableaux Excel prévisionnels à compléter pour vous accompagner dans votre décision.

Plus de lecture

Plus >