Le Grand Paris Express et ses 68 nouvelles gares : quelles opportunités d’investissement ?

Quelques pistes de villes à potentiel pour vous…

L’article a été rédigé par un professionnel expérimenté en investissement immobilier. Investilok apporte une attention particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Grand Paris Express

Investilok est formel : pour l’avenir, il faudra miser sur le Grand Paris Express. Son paysage jusqu’à présent peu valorisé va connaître de grands changements entre 2019 et 2030 avec 68 nouvelles gares qui viendront jalonner la banlieue, reliées entre elles par 200 km de nouvelles voies.

Avant 2018, l’investissement en banlieue était souvent mal considéré, et il faut dire que les soucis liés aux déplacements refroidissaient les investisseurs, mais avec l’arrivée de nouvelles lignes de métro, les cartes sont redistribuées !

Grand Paris : des changements rapides

L’évolution du Grand Paris avance en grands pas. D’ici deux 2020/2021, la première ligne sera livrée, et la toute dernière devrait voir le jour en 2030.

Les projets immobiliers commencent donc à fleurir en banlieue parisienne, amenant ainsi une nouvelle population.

Le Grand Paris va démographiquement être multiplié par 1,7 d’ici 2030.

Schéma de l’évolution du grand Paris de 2019 à 2030

Le paysage urbain va donc évoluer rapidement ces prochaines années. On peut voir déjà des tours être détruites en banlieue proche pour être remplacées par des projets immobiliers de plus petites tailles et destinés à une population de classe moyenne.

Autour de tous ces projets menés par des compagnies immobilières renommées, les structures changent : de nouvelles écoles, de nouveaux centre commerciaux, de nouveaux lieux de sorties etc…

Ce sont donc de nouvelles perspectives pour les villes de banlieue.

Des prix encore accessibles en banlieue parisienne

(Source : Century 21 / Le Figaro) Si dans Paris même les prix ont augmenté (de 41,50%) les 10 dernières années, les villes touchées par le Grands Paris n’évoluaient pas à la même vitesse, car elles restaient loin, non pas géographiquement, mais en temps de transport de la capitale.

Mais depuis l’annonce de la modernisation du réseau, certaines ont déjà bénéficié d’une augmentation de leurs prix de 10 à 20%.

Par exemple :

  • à Clamart, on note une augmentation des prix de 20% arrivant à 5.941€ du m²,
  • Saint-Ouen 18% en une simple année, soit 5.231€/m²,
  • les Lilas 12% passant à 5.718/m².
Où investir en Île de France ?
Où pouvez-vous encore acheter dans le Grand Paris ?

A Paris les prix sont aujourd’hui prohibitifs pour une grande partie de la population puisqu’ils ont atteint les 9.300 au m². Une inflation qui devrait se confirmer à mesure que la fin des travaux de modernisation des lignes approche.

Grand Paris : certaines villes encore épargnées par les hausses des prix

Certaines villes du Grand Paris sont encore encore épargnées par cette hausse des prix.

Villejuif n’a vu ses tarifs augmenter que de 1% en un an, soit 3.904€/m², mais ils devraient bientôt exploser.

La ville va effet accueillir deux nouvelles gares mais sera aussi un pôle phare des emplois tertiaires puisqu’elle sera au centre du cluster santé, amenant ainsi de nombreuses personnes désireuses de s’installer non loin.

Avec l’arrivée de ces nouveaux emplois et de ces gares on peut assurer que les paysage urbain va évoluer, et devenir plus attrayant en proposant ainsi des pôles de loisirs et de sorties. C’est donc sur le Grand Paris qu’il faudra miser en 2019, les prix augmentent vite mais restent pour le moment accessibles contrairement aux prix parisiens qui ont connu une inflation de presque 50% ces dix dernières années, et restent aujourd’hui réservés à une petite partie de la population.

En banlieue, dans le Grand Paris, l’arrivée de nouvelles population engendrée par la métamorphose du paysage urbain et la construction de rails et de gares fait fortement grimper la demande, mais assure aussi la pérennité des investissements d’aujourd’hui.

Cependant les prix augmentent rapidement et devraient continuer à augmenter à mesure que l’on s’approche de la fin des travaux de modernisation du réseau. Cette modernisation devrait changer tant le paysage urbain, avec la construction de nouveaux pôles de loisirs, que le paysage démographique.

Plus de lecture

Plus >